Wunnen Luxembourg
Publié le lundi 5 décembre 2022

Le musée « De Schmelzaarbechter » à Schifflange

Pour que la mémoire des travailleurs reste vive

Alain Günther, président de l’amicale Schëfflenger Kolonien

Alain Günther, président de l’amicale Schëfflenger Kolonien

Alain Günther, président de l’amicale Schëfflenger Kolonien, nous accueille dans les locaux du musée « De Schmelzaarbechter », sur l’ancien site ArcelorMittal Esch-Schifflange. Ces locaux ont été mis à disposition de l’asbl par la société Agora, en charge du développement du nouveau quartier.

Créée au début des années 2000, l’amicale Schëfflenger Kolonien s’est donné comme mission de préserver la mémoire des anciens travailleurs des usines. Au fil du temps, les membres ont rassemblé toute une panoplie d’objets liés à la sidérurgie : outils de travail, documents d’identité, vêtements de protection, machines et pièces, photos d’époque… L’idée a vite germé de créer un musée des sidérurgistes axé sur la transmission de la mémoire.

En avril 2015, l’association reçoit l’autorisation d’investir un bâtiment sur le site Esch-Schifflange pour y mettre en place les collections qui jusque-là étaient stockées dans différents garages. Dans une grande salle de 110 m2, le visiteur a la possibilité d’admirer et de découvrir des objets et des engins authentiques ayant servi pendant des décennies comme outils de travail.

Alain Günther : « Même si l’amicale est établie à Schifflange depuis ses débuts, l’objectif pour nous avec ce musée est de raconter une histoire collective et des histoires individuelles communes à toute la région sud du Luxembourg. Il s’agit d’expliquer comment fonctionnaient les installations et comment s’organisait le travail… »

Une grande partie des membres de l’amicale sont d’ailleurs d’anciens sidérurgistes qui peuvent témoigner de ce pan de l’histoire locale. Leur engagement bénévole et passionné compte beaucoup pour le fonctionnement et l’accueil chaleureux du musée. Ils parlent avec conviction et moult détails de ce qu’ils ont connu, de ce monde ouvrier d’antan qui a tellement marqué l’économie du pays et la vie des familles.

Dans un deuxième bâtiment mis à disposition de l’association, on découvre plusieurs autres expositions, dont une dédiée à la grève générale de 1942. On peut également visiter un ancien bureau de directeur et une salle d’infirmerie, tous deux entièrement recréés par l’association. Et tout autour, d’immenses salles comprenant des ateliers mécaniques et électroniques.

« Avec ce musée, il s’agit de raconter une histoire collective et des histoires individuelles communes à toute la région sud du Luxembourg. »
Alain Günther, président de l’amicale Schëfflenger Kolonien

Alain Günther : « La particularité de ce musée, c’est qu’il est en mouvement permanent. Il y a beaucoup à faire, tout le temps, beaucoup à identifier, à ranger, à réparer. Nous sommes toujours en train de travailler sur un engin, un aménagement ou une meilleure façon d’expliquer ou illustrer les histoires. Il est réjouissant également de compter parmi nos membres actifs plusieurs jeunes de 19 à 25 ans extrêmement motivés et avides de participer à ce projet, et qui s’engagent également dans des travaux parfois très techniques. La preuve que la mémoire de notre histoire industrielle peut perdurer à travers les générations. »

La grande perspective pour l’association, c’est que, dans quelques années, le musée trouve sa place définitive dans le Pompelhaus, l’un des bâtiments industriels historiques qui seront préservés dans le futur quartier résidentiel d’Esch-Schifflange. Un quartier qui à terme devra accueillir 10.000 habitants.

En attendant, le public peut visiter le musée dans les locaux actuels et découvrir les collections réunies avec amour et sincérité par les anciens « Schmelzaarbechter ».

Le musée est ouvert tous les premiers samedis du mois, de 14h00 à 18h00. L’entrée est gratuite. Des visites guidées sont disponibles sur demande.

Facebook « Musée Schëfflenger Schmelzaarbechter »

Adresse : rue Léon Lamort

4335 Esch-sur-Alzette

Retrouvez cette page :
https://www.wunnen-mag.lu/fr/w/article/1397.htm
QR Link