Wunnen Luxembourg
Publié le lundi 21 novembre 2022
Les petits ruisseaux font les grandes rivières

Réduire la consommation d’énergie au quotidien

Les petits ruisseaux font les grandes rivières

Plus que jamais, les pays occidentaux - parmi lesquels le Luxembourg - sont sommés de réduire leur consommation d’énergie. Il s’agit, non seulement d’un enjeu géopolitique, mais aussi d’un geste écologique s’inscrivant dans les objectifs de décarbonisation pour les années à venir. Plus prosaïquement, au regard des hausses de prix hors-du-commun de ces derniers mois, restreindre les kWh au quotidien, c’est aussi adoucir le choc de la facture à régler.

En passant au crible nos gestes quotidiens, il est possible d’identifier certaines habitudes à infléchir afin de consommer moins d’énergie. Comme dit la sagesse populaire, « il n’y a pas de petites économies » et « les petits ruisseaux font les grandes rivières », et il est utile que tous ensemble nous fassions un effort dans ce sens.

Cet article fournit une série de pistes pour économiser l’énergie qui n’est absolument pas exhaustive. A chacun de voir dans son logement individuel, en fonction de ses installations et habitudes de vie, comment il peut concilier recherche d’économies, respect du budget et maintien d’un bon confort.

Électroménagers : achetez les moins énergivores

L’étiquette énergie – obligatoire pour la plupart des équipements électroménagers – vous renseigne sur la consommation de votre futur appareil. Vous pouvez ainsi estimer, au-delà de son prix d’achat, son coût d’utilisation. Certes, les électroménagers performants sont plus chers à l’achat, mais ils permettent de faire des économies à long terme.

Nos intérieurs sont remplis d’appareils électriques de tous types censés nous seconder dans les tâches ménagères, alimentaires ou de loisirs. Parmi ces appareils, certains sont plus friands d’énergie que d’autres, et il est salutaire de les identifier afin de mieux maîtriser leur consommation.

Four de cuisine

Le four classique consomme à lui seul plus de 1000 kWh par an en moyenne. La plaque de cuisson consomme entre 500 et 1000 kWh par an.

Évitez des déperditions de chaleur : mettez un couvercle sur la casserole pendant la cuisson - la pression et la chaleur à l’intérieur augmenteront plus vite grâce à la vapeur qui restera emprisonnée, et vous consommerez moins d’électricité ou de gaz.

Veillez à utiliser des casseroles de la même taille que vos plaques de cuisson. Si le fond est d’un diamètre plus petit que votre plaque ou votre feu, une partie de l’énergie sera gaspillée ou glissera le long des parois.

Si vous cuisinez à l’électricité, pensez à éteindre vos plaques électriques 10 minutes avant la fin de la cuisson, car elles restent encore chaudes pendant plusieurs minutes.

Lorsque c’est possible, utilisez un autocuiseur à pression ou le four à micro-ondes au lieu d’une casserole classique, ce qui vous permettra d’économiser jusqu’à 70% d’énergie.

Les fours à chaleur tournante permettent de faire cuire plusieurs plats à la fois, ce qui vous permet non seulement de gagner du temps à la cuisson, mais aussi de réduire votre consommation d’énergie.

Réfrigérateur et congélateur

La consommation du réfrigérateur-congélateur varie entre 200 et 500 kWh par an, selon les modèles. Les appareils récents permettent de limiter la consommation entre 125 et 250 kWh par an, alors que la consommation d’un ancien modèle peut aller jusqu’à 500 kWh.

Afin de réduire cette consommation, réglez la température de votre frigo entre 4 et 5°C, et celle de votre congélateur à -18°C : en baissant la température de 1°C, vous augmenterez la consommation de 5 à 10%. Évitez de placer le réfrigérateur près d’une source de chaleur. Dès l’apparition d’une couche de givre supérieure à 2 à 3 mm, pensez à dégivrer le congélateur. En effet, la formation de givre entraîne une surconsommation électrique et use plus rapidement vos appareils. Veillez également à nettoyer régulièrement la grille arrière de l’appareil.

Les petits ruisseaux font les grandes rivières

A chaque fois que la météo le permet, laissez sécher votre linge à l’air libre.

Lave-linge et sèche-linge

Un lave-linge consomme 200 kWh par an en moyenne. Pour réduire la consommation d’énergie, privilégiez les programmes éco et les températures basses : un lavage à 30°C consomme 3 fois moins d’énergie qu’un lavage à 90°C, tandis qu’un lavage à froid consomme 2 fois moins qu’un lavage à 40°C. Choisissez la capacité de votre lave-linge de façon à ne pas gaspiller l’énergie dans des modèles trop grands. Veillez à remplir entièrement votre lave-linge lors de chaque cycle, sans pour autant le surcharger. N’utilisez le prélavage que pour le linge très sale (ex. : vêtements de travail souillés). Si le sèche-linge est rempli de textiles de matière, taille et épaisseur similaires, la durée de séchage sera plus courte et la consommation d’énergie plus faible.

Un sèche-linge portant le label énergétique C consomme 580 kWh par an en moyenne. Les nouveaux sèche-linges à condensation – classés de A+ à A+++ - sont plus chers à l’achat, mais beaucoup moins énergivores, car ils fonctionnent avec une pompe à chaleur au lieu d’une résistance électrique. Un appareil A+++ consomme pratiquement quatre fois moins d’énergie qu’un sèche-linge de label C. D’autre part, choisissez un lave-linge dont la capacité est adaptée à vos besoins. A chaque fois que la météo le permet, laissez sécher votre linge à l’air libre.

Lave-vaisselle

Le lave-vaisselle consomme en moyenne 250 kWh par an en moyenne. Utiliser un lave-vaisselle permet de consommer moins d’eau qu’une vaisselle à la main. Utiliser le mode « éco » permet une réduction de consommation d’électricité allant jusqu’à 45%. Ne mettez le lave-vaisselle en route que lorsqu’il est complètement plein. Lorsque vous remplissez votre lave-vaisselle, pensez à bien enlever les miettes des assiettes. Entretenez régulièrement l’appareil (filtre, niveau de sel, tuyaux etc.).

Les petits ruisseaux font les grandes rivières

Des ampoules à 5W sont suffisantes pour regarder la télé.

Électronique de loisir

Téléviseur, ordinateur et boîtier internet : ces appareils consomment entre 130 et 200 kWh par an. Des téléviseurs toujours plus grands entrent dans les salons, mais ils consomment plus d’électricité : un téléviseur de 160 cm (diagonale) consomme autant que 3 ou 4 téléviseurs de 80 cm. Mesurez donc bien votre besoin et gardez-vous de vous précipiter sur un écran surdimensionné par rapport à votre logement. Vous n’aurez pas forcément un meilleur confort visuel, mais vous dépenserez beaucoup plus d’électricité. Considérez aussi que plus l’écran est lumineux et/ou contrasté, plus la consommation électrique est élevée. Avec la plupart des télévisions, vous pouvez facilement régler vous-même la luminosité afin de réduire la consommation d’énergie. Certaines télés disposent de modes économes en énergie, tels qu’un mode Eco ou un mode Film.

Les petits ruisseaux font les grandes rivières

Une multiprise avec interrupteur permet de couper d’un seul geste le courant de plusieurs appareils branchés.

Ne laissez pas vos appareils en mode veille

Restez vigilants quant à l’utilisation de vos télévisions, ordinateurs, imprimantes, photocopieurs, équipements multifonctions, etc. Ne laissez pas vos appareils inutilement allumés toute la journée, préférez leur débranchement à la mise en veille. En effet, les appareils en veille représentent 15% de la consommation d’électricité des foyers sur l’année. Même les chargeurs ne doivent pas rester branchés tout le temps, car ils continuent de puiser de l’électricité.

Une multiprise avec interrupteur permet d’un seul geste de couper le courant de plusieurs appareils branchés.

Mieux utiliser l’éclairage

La part de l’éclairage dans la consommation électrique d’un ménage varie de 7 à 10%.

A l’achat de lampes, faites attention au label énergie. Privilégiez les lampes de catégorie A. Les LED sont les ampoules basse consommation qui offrent le plus d’avantages : durée de vie optimale (jusqu’à 40.000 heures), choix de la puissance, qualité de l’éclairage, non chauffantes…

Un mot d’avertissement concernant les lampes fluocompactes. On les trouve toujours dans les rayons, mais à terme elles sont vouées à disparaître. En effet, la nouvelle directive européenne interdit la vente de source fluo-compacte à partir du 25 février 2023 , et celle des tubes fluorescents T5 et T8 à partir du 25 août 2023. Cette solution n’est donc plus vraiment à privilégier en ce moment, et il convient de préconiser un passage au LED. Certes légèrement plus cher, mais également beaucoup moins énergivore.

Pour ce qui est des espaces extérieurs, les lampes fonctionnant à l’énergie solaire permettent de réaliser des économies substantielles.

Dans vos intérieurs, évitez le suréclairage : les pièces à vivre ne nécessitent pas plus de 20W par mètre carré, alors que les ampoules à 5W sont suffisantes pour regarder la télé ou travailler sur son ordinateur.

Pensez à dépoussiérer vos ampoules et vos abat-jours. L’accumulation de poussière réduit le rendement lumineux.

Éteignez les lumières en sortant d’une pièce. Installez une minuterie ou un détecteur de présence dans les pièces telles que la cave, le débarras et les couloirs. L’éclairage sera coupé si vous oubliez de l’éteindre.

Privilégiez les couleurs claires pour décorer votre intérieur (murs, sols, abats jour…), car elles réfléchissent mieux la lumière alors que les couleurs sombres l’absorbent.

Évitez les effets « LED de déco » qui apparaissent de plus en plus sur des meubles. Ces LED ne sont d’aucune utilité pour l’éclairage mais consomment pourtant de l’électricité.

Placez les canapés, bureaux près de fenêtres et profitez le plus longtemps possible de la lumière naturelle.

Mieux utiliser le chauffage

Le chauffage est le poste de consommation d’énergie le plus important pour les ménages. De là l’importance d’une isolation optimale du bâtiment couplée avec la mise en place d’un système le plus efficace et le plus écologique possible.

Ne chauffez pas inutilement votre logement lorsque vous êtes absent.

Réglez la température autour de 20°C dans les pièces à vivre et de 17°C dans les chambres, cela vous fournira le confort suffisant tout en réduisant votre consommation de chauffage.

Pour plus d’efficacité, installez une régulation et une programmation du chauffage. Il est possible de programmer différemment chaque jour de la semaine et donc la réguler spécialement pour le week-end et la nuit par exemple. Certains systèmes connectés vous permettent même d’agir à distance.

Il est inutile de chauffer toutes les pièces à la même température. Certaines pièces sont occupées toute la journée, mais d’autres, comme les chambres ou la salle de bains n’ont pas besoin d’une température élevée permanente. Réglez la température autour de 20°C dans les pièces à vivre et de 17°C dans les chambres, cela vous fournira le confort suffisant tout en réduisant votre consommation de chauffage.

Dépoussiérez régulièrement vos radiateurs afin qu’ils puissent bien chauffer. Si vous avez une chaudière fonctionnant au gaz, pensez à réaliser son entretien annuel. Il vous permet d’être en conformité avec la loi, de diminuer votre consommation de gaz et d’assurer la sécurité de votre installation.

Fermez vos volets et/ou tirez les rideaux dès que la nuit tombe : vous éviterez ainsi que le froid infuse dans le logement et l’ambiance intérieure restera confortable sans avoir besoin de pousser le chauffage.

Lors d’une période de grand froid, gardez les volets fermés même en journée si vous n’êtes pas chez vous. Vous freinerez ainsi les déperditions de chaleur par les vitrages.

Bloquez les entrées d’air froid, fermez les inserts de cheminées, calfeutrez au besoin les portes donnant sur l’extérieur ou sur des pièces non chauffées, avec des boudins pour bas de portes.

Économiser de l’eau chaude, c’est aussi économiser de l’électricité !

Ne laissez pas fonctionner le ballon d’eau chaude en période d’absence prolongée.

Programmez la température du ballon d’eau chaude à 55°C, c’est suffisant pour limiter le développement de bactéries pathogènes et cela limite la consommation d’électricité nécessaire pour chauffer l’eau.

Ne laissez pas le mitigeur en position intermédiaire : c’est de l’eau tiède qui est utilisée à chaque fois, alors que pour laver les légumes, se laver les mains, rincer son éponge… l’eau froide convient parfaitement.

Installez des mousseurs ou des réducteurs de débits sur les robinets. Une douchette économe peut vous permettre d’économiser jusqu’à 75% d’eau.

Plus d’informations : www.enovos.lu

Retrouvez cette page :
https://www.wunnen-mag.lu/w/article/1394.htm
QR Link