Inscription à la newsletter :

06.09.2010

12e Biennale d'Architecture de Venise

Mille façons d'être assis (ou couché)

Mille façons d\'être assis (ou couché)
Mille façons d\'être assis (ou couché)
Mille façons d\'être assis (ou couché)
Mille façons d\'être assis (ou couché)
Mille façons d\'être assis (ou couché)
Mille façons d\'être assis (ou couché)
Mille façons d\'être assis (ou couché)
Mille façons d\'être assis (ou couché)
Mille façons d\'être assis (ou couché)
Mille façons d\'être assis (ou couché)
Mille façons d\'être assis (ou couché)
Mille façons d\'être assis (ou couché)
Mille façons d\'être assis (ou couché)
Mille façons d\'être assis (ou couché)
Mille façons d\'être assis (ou couché)
Mille façons d\'être assis (ou couché)
Mille façons d\'être assis (ou couché)
Mille façons d\'être assis (ou couché)
Mille façons d\'être assis (ou couché)
L'idéal, à Venise, c'est de ne pas se sentir forcé de courir à travers les innombrables expositions de la Biennale d'Architecture. Il y a tellement d'informations accumulées, d'installations spectaculaires, d'objets insolites, de réflexions profondes... qu'on peut facilement se laisser submerger par tout ce flot d'images. Alors, il est bon de freiner la cadence de la visite, de prendre le temps de s'arrêter, de lire et de regarder. Il y a toujours un endroit quelque part, un fauteuil, une chaise, un escalier, un morceau de gazon, où l'instant peut se reposer.
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu