Inscription à la newsletter :

22.05.2020

Jusqu'au 17 janvier 2021

Exposition Charles Kohl - Villa Vauban

Qu'est-ce que ça fait du bien de retrouver des espaces ouverts dédiés à la culture et à l'expression artistique ! Surtout quand ce retour dans les musées prend la forme d'une exposition aussi passionnante que celle que la Villa Vauban consacre à l'artiste luxembourgeois Charles Kohl, décédé en 2016. Vous ne connaissez pas ce nom, peut-être, mais vous avez certainement déjà croisé l'une des sculptures de Charles Kohl dans les espaces publics. Il paraît que c'était un être sensible et discret, qui ne cherchait pas spécialement la lumière des projecteurs. Ce qui pourrait expliquer pourquoi il n'a pas été très connu du grand public. C'est pourtant, de l'avis des connaisseurs, l'un des sculpteurs luxembourgeois les plus importants du 20e siècle, du même niveau que Lucien Wercollier. Charles Kohl est tout le contraire de l'artiste accessible à certains initiés. Qu'il s'agisse de sculptures ou de dessins, et quelle que soit le matériau, ses oeuvres sont d'une grande pureté émotionnelle et sont aptes à toucher le coeur du plus grand nombre.
C'est un peu cette injustice que la Villa Vauban entreprend de réparer au travers de cette rétrospective vibrante. "...iI a fallu la mort de l'artiste pour découvrir l'énorme richesse de son oeuvre..." écrit Guy Thewes, directeur des 2 Musées de la Ville de Luxembourg, dans l'avant-propos du très beau livre qui accompagne l'exposition. Nous pensons à beaucoup d'autres exemples d'artistes qui ne sont reconnus qu'après leur disparition. C'est là une banalité propre à l'histoire de l'art...

Donc, cette exposition, dont le vernissage virtuel se déroulera aujourd'hui à 18h sur www.villavauban.lu, sera ouverte au public dès demain et restera en place jusqu'au 17 janvier 2021. On ne saurait trop vous recommander d'aller la découvrir "en vrai" et de vous confronter à ces formes étranges qu'a créées l'artiste, des corps torturés et des âmes dévorées par une matière toute-puissante. Les thèmes de l'enfermement, de la souffrance et de la mort, constants dans toute l'oeuvre de Charles Kohl, sont traités avec une puissance lyrique qui ne peut laisser insensible aucun observateur.
L'exposition rappelle également que Charles Kohl a été l'auteur de certaines sculptures mémorables dans l'espace public, notamment le monument aux morts (Musée national de la Résistance à esch/Alzette) et le monument en l'honneur de Paul Eyschen à Diekirch. A noter que Charles Kohl a été lauréat du Prix Gran-Duc Adolphe à deux reprises, en 1956 et en 1962.

L'exposition est accompagnée d'un catalogue richement illustré. Cette publication de 200 pages est la première monographie sur l’artiste qui classe son travail dans le contexte de l’histoire de l’art et présente une sélection d’œuvres. Ce catalogue peut-être acheté online sur www.ernster.com
En plus de ce catalogue qui a été édité par l'équipe de la Villa Vauban, la famille de Charles Kohl a développé un site internet. Ce site a été conçu pour faire connaître son oeuvre. Le site regroupe des photos de ses peintures, sculptures, dessins et esquisses, mais aussi des portraits de l'artiste lui-même. www.charleskohl.com
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu