Inscription à la newsletter :

Article publié le 28 janvier 2008 - Wunnen n° 5 - janvier-février 2008

28.01.2008

Samedi 15 mars 2008

Visite architecturale de la capitale

Pour la première fois, Wunnen et Agendalux.lu organisent une visite commune de la ville de Luxembourg, sous le thème «Des friches militaires à la ville optimale».

A l’ordre du jour, l’identité de la ville à partir de son aménagement de ville forteresse en ville ouverte.
Nous avons rencontré Dr Philippart en amont de cette visite qui fait découvrir sous un angle nouveau, la place de la Constitution, le boulevard Roosevelt, le boulevard Royal, la place de Bruxelles, le pont Adolphe, les parcs de la ville, le réduit Lambert, la villa Vauban, le monument Amélie.

Robert L. Philippart
Wunnen : ‘Des friches militaires à la ville optimale’ : en choisissant ce titre, faites-vous allusion à la conversion des friches industrielles en site universitaire et urbain à Esch-Belval ?

Robert L. Philippart : Certainement, car la mise en valeur de friches sans valeur et sans message sémantique particulier orienté vers l’avenir, est souvent au départ du développement urbain. Il est intéressant de noter qui est propriétaire du territoire, qui détient le pouvoir, qui définit le sens ultérieur de l’aménagement des friches souvent dans un souci de spéculation. La conversion de friches militaires ou industrielles en espace urbain n’a rien d’exceptionnel.

Vous êtes historien et vous commentez des développements économiques et politiques contemporains à partir de situations constatées pour le XIXe siècle. N’est-ce pas une entreprise hasardeuse ?
R.P. Le rôle de l’historien est justement de découvrir les mécanismes de longue durée ou récurrents qui régissent le fonctionnement de la société. L’histoire permet de situer ce qui se passe actuellement dans un contexte nouveau. Elle crée davantage de distance par rapport à l’actualité et garantit une perception plus large. Elle fait découvrir de nouvelles perspectives, qui peut-être nous échapperaient autrement.

Votre promenade vise un face-à-face du visiteur avec l’urbanisme, le patrimoine historique, l’architecture, et le zoning social et économique de la ville. Comment faites-vous pour relever ce défi ?
R.P. : L’approche multidisciplinaire est une évolution récente de la recherche historique. Ici, il s’agit de découvrir la ville de Luxembourg sous un angle nouveau, de comprendre son développement historique et récent, son identité véritable.
La visite révèle les enjeux politiques, économiques et sociaux qui ont conduit le gouvernement à aménager la ville suivant un plan déterminé. Elle met l’accent sur l’architecture et les monuments officiels. Pour qui construit-on la ville, qui a le droit de s’y représenter ?

Le samedi 15 mars, de 15h00 à 16h00
Départ : Luxembourg, place de la Constitution
Arrivée : monument Amélie (parc de la ville)
Gratuit
Langue française et luxembourgeoise

Informations et inscriptions :
42 82 82 – 29.
robertphilippart@msn.com
www.robertphilippart.eu
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu