Inscription à la newsletter :

Article publié le 8 mai 2008 - Wunnen n° 7 - mai-juin 2008

08.05.2008

Rue de Nassau – Luxembourg Belair

La mémoire d’un architecte visionnaire

Rue de Nassau - La mémoire d’un architecte visionnaire
Quand on traverse la rue de Nassau dans le quartier de Belair, on est frappé par la forte personnalité des grandes maisons qui se succèdent sur les deux côtés. Fait rare dans nos paysages urbains, la rue de Nassau a gardé ses villas d’origine datant des années 1932-1934 qui reflètent la vision d’avant-garde de leur architecte Tony Biwer (1902-1971).

Né à Diekirch en 1902, Tony Biwer fit ses études à Strasbourg et fut fortement marqué par les architectes du ‘style international’ et du Bauhaus, qui préconisaient de concevoir des bâtiments en rupture totale avec les traditions du passé. Au début des années 1930, alors que le style Art Déco régnait à Luxembourg, Tony Biwer proposa une construction radicalement avant-gardiste pour l’ensemble d’habitations de la nouvelle rue de Nassau, dont le tracé venait d’être décidé.
La modernité en 1932
La rue de Nassau naquit d’un seul jet entre 1932 et 1934. Ses immeubles se caractérisent par des volumes cubiques, un agencement asymétrique des façades, d’amples fenêtres horizontales, de nombreuses terrasses intégrées, des toitures plates, un design accentué des portes, grilles, garde-corps. Tous ces éléments sont associés au style international, un mouvement qui s’est développé à partir des années 1920 et qui visait, entre autres, à mettre en valeur les volumes par des surfaces extérieures lisses et sans ornementation. Cette nouvelle architecture préconisait également l’emploi résolu des matériaux modernes de l’ère industrielle, le verre, le béton armé et l’acier. Bien implantées dans un environnement de ville, les maisons devaient cependant garder une forte relation avec la nature, par l’application de grandes fenêtres avec vue sur les alentours (en ce temps-là essentiellement constitués de champs et prairies), par de grandes terrasses de façade et des toits transformés en jardins.
Pour une bourgeoisie cultivée
Les maisons conçues par Tony Biwer étaient commandées par des personnalités de la bourgeoisie de l’époque, des ingénieurs, des industriels, des médecins, etc. Elles devaient correspondre au style de vie et aux besoins de représentativité de leurs propriétaires. Elles devaient donc présenter une certaine solennité dans leur apparence et comprenaient d’imposants escaliers de perron et halls d’entrée, des pièces à vivre spacieuses et de caractère, des chambres d’hôte et des chambres de bonne.
La rue de Nassau constitue un des meilleurs exemples de l’architecture moderniste au Luxembourg.
Le pari réussi de Tony Biwer était de créer, sur un espace relativement restreint, le plus grand nombre de demeures pour un mode de vie à la fois urbain, confortable et soucieux d’un rapport de qualité avec l’environnement. Des préceptes qui n’ont rien perdu de leur pertinence aujourd’hui, à l’époque de la construction durable.

La méRue de Nassau - La mémoire d’un architecte visionnaire
Rue de Nassau - La mémoire d’un architecte visionnaire



Nous remercions Jean-Marie Wirtz, architecte, qui nous a rendus attentifs au caractère remarquable de la rue de Nassau, dans laquelle il est heureux d’habiter.
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu