Inscription à la newsletter :

Article publié le 11 septembre 2008 - Wunnen n° 9 - septembre-octobre 2008

11.09.2008

Une commune à caractère rural en plein essor

Leudelange

Leudelange
C’est un environnement agréable dans lequel on se sent en sécurité. Entourées de prés et de forêts, les habitations coulent une existence douce et paisible. Ici et là, des maisons fermières respirent encore une belle santé. Leudelange aime à cultiver les contrastes, parvenant à l’équilibre entre la ferme et l’industrie, la nature et les activités humaines.

La résonance très forte de l’économie dans la commune découle, d’une part, de sa proximité des deux plus grandes villes du pays et, d’autre part, du fait qu’elle a su attirer sur son territoire, depuis les années 1970, plusieurs entreprises d’envergure dans des zones dédiées. Revers de la médaille : la localité est traversée, aux heures de pointe, par d’importants flux automobiles, tant de voitures que de camions. Comment jongler avec ces différentes dynamiques et surtout comment préserver un cadre de vie de qualité pour les habitants ? Rob Roemen, bourgmestre, répond.


Leudelange




Localités : Leudelange, Schléiwenhaff, Leudelange-Gare
Superficie : 1.353 ha
Prés et prairies : 827 ha
Forêts : 427 ha
Population : 2.154 habitants


Leudelange






« On trouve encore sur notre territoire de beaux espaces contemplatifs très proches de la nature. »


Rob Roemen, bourgmestre de Leudelange


Leudelange
L’activité agricole marque encore de son empreinte le caractère de la commune.
Quelles sont les principales caractéristiques de la commune ?
« Leudelange est l’une des communes les plus attrayantes dans la périphérie de la capitale, du moins pour ceux qui attachent de l’importance à une idée de qualité de vie englobant calme et tranquillité. On trouve encore sur notre territoire, en effet, de beaux espaces contemplatifs très proches de la nature. Le domaine communal comprend de vastes surfaces de forêts agrémentées de chemins touristiques soignés. L’autre visage de la commune, ce sont ses trois zones d’activités qui ont une résonance tant sur le plan économique que sur celui de l’emploi. À Leudelange, le nombre des salariés est considérablement plus élevé que celui des résidents. Pendant la journée, on constate un flux de personnes trois fois plus grand qu’en soirée. Ce ‘va-et-vient’ crée un déséquilibre au niveau de la circulation pour lequel nous aimerions trouver une solution. »

Quelle a été l’évolution de la population ces dernières années ? Souhaitez-vous de nouvelles augmentations et sous quelles conditions ?
« Le nombre d’habitants a longtemps stagné. Il a augmenté au cours des dernières années, mais en douceur. La croissance pourra toutefois s’accélérer dans le futur. Nous souhaitons atteindre la masse critique de 3000 habitants, nombre consigné par le ministre de l’Intérieur. Il s’agit là d’une évolution qui s’impose pour une commune qui a obtenu son autonomie il y a 150 ans et qui désire la garder. Il n’est cependant acceptable aux yeux de personne, et ceci s’accorde avec les pronostics des experts, que la population augmente sur un rythme trop rapide et de manière incontrôlée. »


Leudelange


Un véritable ‘landmark’
Achevé en juin dernier, le nouveau château d’eau est une structure imposante dressée dans la zone industrielle de la rue de la Poudrerie et qui, du haut de ses 58 mètres, domine tout le paysage environnant. La construction comprend deux réservoirs d’eau et un bâtiment pour les services techniques et d’incendie. Venu en complément de l’ancien réservoir situé au ‘Hueschterterbësch’ et qui reste opérationnel, l’infrastructure s’est avérée nécessaire pour répondre à l’accroissement de la population et au développement des zones d’activités. Le château d’eau est relié au réseau du ‘Syndicat des Eaux du Sud’ auquel est affiliée la commune de Leudelange.
Architecte : Schemel & Wirtz


Au niveau du PAG, quel est le potentiel pour de nouveaux lotissements ?
« Nous sommes actuellement en train de renouveler notre PAG. Selon le ministère de l’Intérieur, les travaux préalables en cours depuis des années doivent aboutir à une résolution définitive jusqu’en 2010. Les élus locaux espèrent que le nouveau PAG permettra la création de nouvelles zones résidentielles. Pour ma part, je suis persuadé, et ceci pour des bonnes raisons, que l’augmentation du nombre d’habitants se déroulera de façon contrôlée.
À l’heure actuelle, un seul lotissement d’envergure est en cours, à proximité de la gare ferroviaire. Environ 600 à 800 habitants supplémentaires pourraient venir habiter à cet endroit qui bénéficie d’une connexion directe avec les transports en commun. Dans tous les cas, pour tout nouveau projet, la Commune de Leudelange veillera à ce que le charme villageois soit respecté. »

Comment encadrez-vous le développement en parallèle des zones d’activités et des espaces d’habitation ?
« Nous soutenons la création d’espaces d’habitation supplémentaires afin que les gens aient la possibilité d’habiter à proximité de leur emploi, ceci en conformité avec les principes de l’IVL. Nous plaidons pour la création de zones à constructions mixtes, bien qu’il soit difficile d’encourager la construction de structures d’habitation à l’intérieur ou à proximité de zones d’activités. L’expérience montre qu’il y a dans ce mélange un grand potentiel de conflits, des heurts et chocs qui se révèlent inévitables même si des conditions de construction strictes sont imposées aux parties concernées. »

Quelles pistes suivez-vous avec les acteurs de la construction pour le développement de l’habitat ?
« La commune de Leudelange a marqué déjà très tôt son intérêt pour le pacte logement, mais nous ne nous sommes pas prononcés formellement puisque le texte légal définitif fait défaut jusqu’à présent. Le fait que nous participions à ce dispositif dépendra de différents facteurs. La Commune s’est engagée à créer un espace d’habitation à un prix abordable et de donner ainsi la possibilité aux jeunes gens de trouver plus facilement un logement. Dans les semaines à venir, un projet allant dans ce sens sera soumis à l’étude, en collaboration avec le Fonds du Logement. Nous voulons aussi créer des appartements pour la génération plus âgée, en particulier en construisant un CIPA. Dans cette perspective, nous avons déjà entamé une série de contacts avec différents promoteurs, mais le mode de financement n’est pas encore entièrement réglé. Par ailleurs, nous voulons empêcher une dévastation du noyau de la localité. C’est pour cette raison que la mixité dans les lotissements est très importante et restera un facteur non négligeable. »

Leudelange
L’aire de jeux en plein centre de la localité est un lieu de rencontre pour les jeunes de tous les âges.
Comment les infrastructures scolaires, sociales, sportives, culturelles, accompagnent-elles la progression démographique ?
« Nous projetons la construction d’une nouvelle école afin de répondre à l’accroissement du nombre des élèves que l’on peut espérer pour les années à venir. Il n’est pas question d’attendre jusqu’à ce que les installations actuelles soient trop petites. Il est également envisagé de remplacer l’infrastructure préscolaire existante. Nous devons aussi tenir compte des demandes en méthodes éducatives modernes et des possibilités de soin (maison relais), avec un élargissement du restaurant scolaire et des structures d’accueil.
Sur le plan culturel, nous avons entamé la construction d’un centre sociétaire qui pourra bientôt abriter, dans des locaux séparés, les activités des clubs et des associations. La structure sera dotée d’une grande salle des fêtes et d’une salle de réunion pouvant accueillir près de 500 personnes, ce qui offrira de nouvelles possibilités d’épanouissement. Ce centre qui devrait être prêt à l’automne 2010 viendra combler un manque de place déploré depuis des décennies par les associations locales.
Pour la jeunesse, nous sommes en train de créer une aire de loisirs à l’endroit dénommé ‘Schwéngsweed’, un projet qui a pris un retard de plusieurs mois en raison d’une contamination du sous-sol. Ce sera un terrain qui permettra aux jeunes gens de notre commune la pratique de divers sports (football, basket, gymnastique etc.). D’autre part, un nouveau chalet sera érigé et mis à la disposition des scouts de Leudelange. Nous avons également prévu l’aménagement de plusieurs terrains spéciaux destinés par exemple à la pratique de la pétanque. Espérons que le projet pourra être réalisé dans les meilleurs délais. »

Leudelange - écuries des Prés


Les Écuries des Prés
Située au milieu d’un ensemble de prés de 20 hectares en lisière de forêt, cette infrastructure équestre moderne offre des aménagements à la fois haut de gamme et rationnels.
www.ecuries-des-pres.lu


Comment la Commune de Leudelange se prépare-t-elle pour faire face aux enjeux de la mobilité ?
« La Commune de Leudelange a établi une convention (‘Développement intercommunal coordonné et intégratif’ - DICI) avec quatre autres Communes (Luxembourg, Bertrange, Hesperange, Strassen) et le ministère de l’Intérieur visant à maîtriser la situation chaotique du trafic dans le sud-ouest de la capitale. Malheureusement, nous ne sommes pas très satisfaits avec les résultats, car cette convention trouve ses limites quand il faut passer de la théorie à la réalité. Nous sommes toutefois convaincus que le besoin d’agir existe. Nous avons été l’une des premières Communes à fixer des critères plus restreints pour l’aménagement d’emplacements de stationnement. Par cette réduction de l’offre de stationnement, nous nous inscrivons dans les buts planifiés d’espace qui sont conseillés à l’intérieur de la convention DICI. Nous soutenons l’idée d’une plus grande offre pour le transport public. Le nouveau plan sectoriel du transport, préconisé depuis longtemps, doit amener des améliorations conceptuelles.
Pour bien faire les choses, la commune de Leudelange va faire établir une étude de circulation par un bureau d’experts. Le résultat de cette étude nous aidera à développer nos propres propositions pour aider à résoudre la problématique actuelle et future. Des entretiens fructueux avec les responsables du ministère des Travaux Publics et avec l’administration des Ponts et Chaussées sont actuellement en cours. »


Leudelange
Des zones d’activités de tradition
Leudelange possède sur son territoire trois zones d’activités (‘Am Bann’, ‘Poudrerie’ et ‘Grasbësch’), créées dans le cadre de l’approbation du plan d’aménagement général en 1974. Ces espaces hébergent de nombreuses entreprises opérant dans divers secteurs économiques, notamment l’alimentation, la restauration industrielle, l’imprimerie, le transport, le commerce, les assurances et autres services.

Quelles solutions pour augmenter la mobilité entre les zones d’activités et les lieux de provenance/destination ?
« Grâce justement à notre système de réglage des aires de stationnement, une réduction de la circulation individuelle est possible. Nous savons cependant que, sans amélioration nette de l’offre en transport public, tout effort sera vain. Il s‘avère d’ailleurs que la problématique du trafic ne trouve pas son origine dans nos zones d’activités communales. Notre étude a clairement démontré que la route nationale entre Luxembourg-Esch, aménagée parallèlement à l’autoroute, est la cause de presque 70% du trafic. »

Quelle importance prend le patrimoine architectural dans votre commune ?
« Il est impossible d’annuler un règlement des bâtisses rétroactivement. Il faut reconnaître que des fautes graves ont été commises dans le passé, en particulier la construction de résidences qui dénaturent le caractère de notre village. Les conditions de développement des générations actuelles ne sont plus comparables avec celles d’autrefois, les souhaits et désirs de tous ont été profondément modifiés. Pour les nouveaux projets, nous insistons sur le respect du caractère villageois. »

Leudelange
Quelle place accordez-vous dans vos projets aux aspects environnementaux ?
« Notre collège échevinal prend très à coeur les aspects écologiques du développement de la commune. Récemment, un chemin didactique ‘Léierpad’ a été aménagé dans la forêt dite ‘Gaalgebësch’ ainsi que plusieurs sentiers de randonnées écologiques. La création d’une zone humide dans la zone d’activités ‘Am Bann’ et la revalorisation des étangs ‘Baklessweieren’ figurent également au programme écologique.
D’autre part, la Commune vise l’obtention du label ‘Superdreckskëscht fir d’Betriber’ et prévoit de remplir à l’avenir les critères du ‘Klimabündnis’.
Le nouveau centre sociétaire sera conçu comme bâtiment à basse énergie. Dans le cadre de ces travaux, nous avons prévu la mise en place d’un chauffage à distance fonctionnant aux copeaux de bois et qui reliera tous les bâtiments communaux sis au centre de la localité.
Voilà quelques exemples seulement qui étayent les intentions du collège échevinal en matière de préservation et valorisation de l’environnement. »

www.leudelange.lu
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu