Inscription à la newsletter :

Article publié le 5 octobre 2007 - Wunnen n° 3 - octobre-novembre 2007

05.10.2007

Transmission et réinvention d’un site

Les rives de Clausen




Les rives de Clausen
Ils ont le cœur et la passion dans la voix quand ils nous font la visite guidée à travers le chantier qui tourne à plein régime. Lucien Emringer et Serge Libens, respectivement président du Conseil d’administration et directeur général de M Immobilier, aiment Clausen et ils sont convaincus que le projet ‘Les Rives de Clausen’ insufflera une nouvelle vie à ce quartier légendaire de la Ville Basse.

Ce projet architectural vise le remodelage du site des anciennes brasseries Mousel et Clausen pour devenir un nouveau lieu d’échange et de rencontre mêlant la tradition et la modernité, la nature et la ville, le dynamisme économique et les loisirs et la détente.
Les friches industrielles qui font l’objet de la revalorisation occupent 5 hectares de terrain sur les deux côtés de l’Alzette. La surface bâtie représente 34% de l’ensemble du site et sera composée de bâtiments anciens préservés et rénovés, de bâtiments restructurés et de constructions nouvelles. L’objectif est de mettre en place, sur ce lieu où jadis se déployait une intense production brassicole, une zone d’activités résolument moderne, qui comprendra différentes fonctionnalités : des espaces de restauration et d’amusement, des habitations de diverses catégories, une microbrasserie (qui est déjà opérationnelle), un supermarché de proximité, 10.000 m² de bureaux, un appart-hôtel, un centre de fitness, une centrale de cogénération, un grand parking public et beaucoup d’espaces verts.

Un nouveau cœur pour Clausen


Si tout se passe suivant le calendrier, les restaurants et cafés sur la Rive Gauche (ancienne Brasserie Mousel) ouvriront leurs portes au printemps 2008, le moment idéal pour permettre aux premiers visiteurs de goûter à de bons moments de Dolce Vita sur une terrasse avec vue sur la rivière. À l’automne, les autres fonctionnalités de la Rive Gauche prendront vie : les surfaces de bureaux, le supermarché et les commerces.

Les rives de Clausen - La bâtisse centrale
La bâtisse centrale associera une microbrasserie, un espace café-lounge et un musée vivant de la bière organisé autour des anciennes machines à vapeur et des charpentes métalliques.

Un grand espace lounge sera organisé autour d’un musée vivant de la bière.


Lors de notre visite sur le chantier au début du mois de septembre, le projet laissait déjà entrevoir sa forme et son charme final. On imagine déjà le public se déverser dans l’allée centrale avec, d’un côté, les installations de cafés et restaurants et, juste en face, l’impressionnante bâtisse centrale qui associera une microbrasserie, un espace café-lounge et un musée vivant de la bière organisé autour des anciennes machines à vapeur et des charpentes métalliques.
L’accès au site de la Rive Gauche se fera soit à partir de la rue de la Tour Jacob en enjambant la nouvelle passerelle, qui conduira également directement dans le parking souterrain, soit en passant par le porche d’entrée à côté de la Mousel’s Cantine.
Pour ce qui est des restaurants et cafés, ils seront au nombre de douze et répondront à tous les styles et couleurs du monde, allant du restaurant gastronomique à la brasserie, en passant par le piano bar, le lounge bar - dance club, le café bar et le jazz club. Ces cafés et restaurants pourront disposer des terrasses sur leur face arrière, tout le long de l’Alzette. Le mur actuel sera abaissé de sorte que l’on pourra avoir une vue dégagée sur le cours de la rivière et les berges aménagées.

Des cafés et restaurants aux couleurs du monde


Le nouveau site d’activités devra fonctionner et proposer en permanence une mixité d’activités et de services. Pendant la journée, il attirera les touristes locaux et étrangers, les employés et travailleurs et bien sûr aussi les habitants du quartier et des alentours. Le soir, il proposera un large choix d’activités aux noctambules et amateurs de sorties.
« Il est important que sur un site comme celui-ci, on puisse garantir au maximum la sécurité des gens et des installations », commente Serge Libens. « Qu’il n’y ait pas de zones d’ombres, des coins et recoins cachés propices à des abus de toutes sortes. Le public pourra déambuler à travers toute la zone en fonction de ses envies et de son programme, mais à aucun moment il ne se retrouvera coupé de la vision des autres. »

Complémentarité et partenariat


Serge Libens et Lucien Emringer
Serge Libens et Lucien Emringer, respectivement directeur général et président du Conseil d’administration de la société M Immobilier, sont convaincus que le projet ‘Les Rives de Clausen’ insufflera une nouvelle vie à ce quartier légendaire de la Ville Basse.
Le choix des fonctionnalités à implanter sur le site a été opéré en fonction de leur degré de complémentarité avec des réalisations et projets existants dans l’environnement immédiat, de façon à apporter une contribution réelle au développement économique, culturel et touristique des vieux quartiers de la Ville Basse. Ainsi, le parking de 400 places sur la Rive Gauche desservira de façon idéale le Centre de Rencontres de l’Abbaye de Neumünster, auquel il sera relié par un accès piéton direct.
Lucien Emringer explique: « Outre la complémentarité, le partenariat est un autre mot-clé qui caractérise ‘Les Rives de Clausen’. Nous nous sommes occupés du volet immobilier et architectural, de mettre en chantier un concept qui allie la préservation de l’ancien et l’ouverture à la modernité. Mais pour l’exploitation et la bonne gestion de chaque fonctionnalité, de chaque infrastructure, nous avons tenu à établir des partenariats avec d’autres acteurs spécialisés dans les secteurs concernés : l’Horeca, les surfaces commerciales, le centre de fitness, les bureaux d’entreprise, la centrale de cogénération, etc. À chacun ses compétences, et ainsi les choses iront pour le mieux ! »
Le sens du détail et des harmonies
En ce qui concerne l’architecture, les cabinets d’architecte Assar Marc Ewen (Rive Gauche) et Tatiana Fabeck (Rive Droite) ont eu à cœur de transcrire le caractère classique des bâtiments industriels dans les constructions nouvelles en dessinant des rappels, à plusieurs niveaux, de structures, de matériaux et de formes utilisées dans les anciennes bâtisses. On retrouve aussi, au détour de la visite, dans l’une ou l’autre nouvelle configuration, des éléments, des tubes, des carrelages, des plafonds, provenant des anciennes fabriques et qui ont été récupérés et réutilisés avec intelligence et amour.
Sur ce site marqué par la tradition brassicole depuis le 16e siècle, le regard et l’imaginaire sont interpellés par les mille détails d’un paysage grandiose : l’écrin de verdure entourant le quartier et surmonté du côté nord par les bâtiments du Mudam et des tours européennes, l’Alzette coulant doucement dans son lit, les ponts pittoresques qui ponctuent la rivière, le grand viaduc qui encadre les vieux remparts sur le rocher du Bock et ces bâtisses industrielles imprégnées par l’activité des hommes qui y ont travaillé pendant des siècles.
Le trait d’union entre le Grund, Neudorf, Pfaffenthal et le Kirchberg
Lucien Emringer, véritable amoureux du faubourg de Clausen, conclut en nous invitant chaleureusement à venir goûter, dès le printemps prochain, aux charmes des ‘Rives de Clausen’, ce lieu « où il fait bon vivre ».
« Ce sera comme une bulle d’oxygène pour le Grund qui pour l’instant se trouve un peu coincé, adossé à ses falaises, un trait d’union entre le Grund, Neudorf et Pfaffenthal. Un lieu de rendez-vous de la mémoire, de l’histoire, des traditions et de la modernité d’un pays. Un espace d’ouverture, de dialogue et de convivialité entre les cultures, les nationalités et les générations. Un lieu qui s’intégrera parfaitement dans le maillage des circuits de découverte de la ville de Luxembourg. Il ne faut pas oublier que nous sommes à un quart d’heure à peine de marche du site de la Cour de Justice européenne et de la Maison Robert Schumann ! Que tout le monde soit le bienvenu sur le site des ‘Rives de Clausen’! »
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu