Inscription à la newsletter :

Article publié le 5 novembre 2009 - Wunnen n° 16 - novembre-décembre 2009

30.12.2009

Des économies d’énergie dans un habitat sain

Isolation thermique

Isolation thermique
Plus que jamais, la question de l’isolation est au cœur des préoccupations de tous ceux qui envisagent une nouvelle construction ou qui habitent une maison existante. L’isolation contribue en effet à la protection de l’immeuble face aux variations de la température extérieure.

En hiver, elle empêche les déperditions de chauffage, en été, elle fait barrage aux rayonnements du soleil. Cependant, si l’isolation est réalisée de façon incorrecte ou si elle est exagérée au point d’étouffer l’enveloppe, il peut en résulter, d’une part, des espaces intérieurs moins agréables à vivre et, d’autre part, des problèmes de condensation.

Isolation et ventilation


On ne peut pas parler d’isolation sans parler ventilation. Depuis quelques années, le souci de l’économie d’énergie a incité les gens à investir dans le renforcement de l’isolation de leur logement, au niveau des murs et fenêtres, sans forcément se rendre compte des conséquences en matière de renouvellement de l’air intérieur et d’évacuation de l’humidité. Cette situation peut en effet engendrer des moisissures qui, à terme, risquent de détériorer les matériaux de construction et nuire à la santé des occupants.
Pour éviter l’« asphyxie » de l’habitation, l’isolation doit toujours être associée à un système de ventilation de qualité, qui peut être naturel ou assisté mécaniquement (ventilation mécanique contrôlée, à flux simple ou double).

Les signes d’une mauvaise isolation


En hiver
  • les murs sont froids au toucher,
  • les planchers sont froids,
  • les frais de chauffage sont élevés,
  • la chaleur n’est pas répartie uniformément dans toute la maison,
  • des moisissures prolifèrent sur les murs.
En été
  • l’air est trop chaud à l’intérieur,
  • les frais de climatisation sont élevés,
  • le climatiseur est inefficace,
  • des moisissures apparaissent au sous-sol.

Etablir un diagnostic


Une isolation ne doit jamais être exécutée sur une paroi présentant des signes d’humidité.
Les causes d’humidité sont multiples. On peut avoir affaire à des remontées capillaires, de la condensation, de l’humidité accidentelle, des infiltrations d’eau de pluie, etc.
Il faut donc impérativement demander à un professionnel d’établir un diagnostic afin de déterminer le type de traitement à entreprendre.

Les matériaux isolants


L’épaisseur des murs n’est pas automatiquement synonyme de bonne isolation. Ainsi, sur le plan de l’isolation thermique, un mur de pierre de 70 cm d’épaisseur équivaut à un centimètre de laine de verre, car la conductivité thermique de la pierre est beaucoup plus élevée que celle de l’air emprisonné entre les fibres de verre.
Différents matériaux isolants peuvent être utilisés à divers endroits de l’enveloppe de la maison, selon l’espace disponible, l’accessibilité, l’orientation ainsi que les autres exigences d’installation. Il existe une grande variété d’isolants sur le marché, chacun a ses qualités et défauts, certains sont plus naturels que d’autres, ils se distinguent en ce qui concerne les conditions de pose, le maintien de leur pouvoir isolant au fil du temps, leur sensibilité à l’humidité, etc. Le choix final découle à la fois de raisons pratiques et de convictions environnementales. Ce qui est sûr, c’est que tout autant que le type d’isolant, le soin apporté à la pose est déterminant pour arriver à une isolation efficace.
On peut citer les familles d’isolants les plus courants : les laines minérales (laine de roche, laine de verre), les laines naturelles (à base de chanvre, lin, coton, bois, mouton, plumes de canard …), le liège, la fibre de bois, les isolants synthétiques (polystyrène expansé, mousse polyuréthane …), la perlite (roche volcanique).

Isolation intérieure ou extérieure ?


L’isolation intérieure des murs, via des cloisons de doublage, est la solution la plus généralement répandue et facile à mettre en œuvre. Elle présente néanmoins un inconvénient majeur : si, d’un côté, elle permet une montée en chauffe rapide des espaces intérieurs, d’un autre côté, elle laisse la masse des murs à l’extérieur de la zone isolée, ce qui l’expose à la formation d’humidité et de moisissures.
L’isolation extérieure consiste à envelopper le bâtiment d’un manteau isolant. Elle peut être envisagée lors d’une rénovation complète ou d’un ravalement de façade, en accord avec les règles d’urbanisme de la commune. C’est une option plus onéreuse que l’isolation intérieure, car elle implique un ouvrage plus important, mais elle offre plusieurs avantages, notamment le fait de ne pas rogner dans l’espace intérieur et de protéger intégralement l’enveloppe construite, c’est-à-dire de maintenir les murs à la même température que l’air intérieur ambiant. L’isolation extérieure permet également aux murs de mieux absorber la chaleur rayonnée par les occupants des lieux, renforçant ainsi le confort thermique. Il est clair que cette technique d’isolation modifie l’aspect extérieur du bâtiment ce qui, dans le cas de certaines rénovations, peut poser problème.
Mentionnons enfin un troisième mode d’isolation envisageable pour les nouvelles constructions : l’isolation intégrée au matériau porteur, qui utilise des matériaux qui intègrent un isolant dans leur structure : béton cellulaire, brique de chanvre, brique de terre cuite avec âme isolante, etc.
Le choix du type d’isolation doit tenir compte de l’esthétique, de l’efficacité et de la facilité de pose et d’entretien ainsi, bien sûr, que du budget disponible.
Sur le plan énergétique, l’isolation par l’extérieur ne s’impose pas obligatoirement pour les bâtiments neufs. Les modes de construction moderne mettent en place une continuité totale de l’isolation, des rupteurs de ponts thermiques ou une construction à ossature poteau-poutre intégrant l’isolant dans la paroi. On assure ainsi, dès la conception, une enveloppe globale de bâti performante sur le plan thermique, été comme hiver.
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu