Inscription à la newsletter :

Article publié le 11 septembre 2008 - Wunnen n° 9 - septembre-octobre 2008

11.09.2008

L’écoute et l’empathie

Éditorial

Dans ce numéro de la rentrée, nous vous proposons de retrouver le parfum de vos (belles ?) années de lycée. Nous avons souhaité en effet évoquer l’architecture des bâtiments scolaires du point de vue de ceux qui les commandent, en l’occurrence les pouvoirs publics. En nous entretenant avec Raymond Straus, du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, nous avons essayé de comprendre comment les réflexions autour de la pédagogie influent sur les choix constructifs (page 36).
En ces mois de septembre/octobre, nous rentrons doucement mais inéluctablement dans des atmosphères plus fraîches et humides. Dans nos intérieurs ‘cocoon’, nous ressentons la tentation du chauffage, consigné à l’arrêt depuis le printemps. Mais au moment de brancher le circuit, une question nous interpelle : disposons-nous vraiment du meilleur système, à la fois économique, performant, bon pour la santé et respectueux de l’environnement ? Le dossier ‘chauffage’ (page 24) fait le point sur les installations thermiques les plus avancées, en particulier toutes celles qui sont basées sur les énergies renouvelables (bois, solaire, pompe à chaleur).
Le secteur de l’immobilier est en train de changer. Dans une conjoncture économique plus difficile et face à une plus grande complexité du marché, l’agent immobilier est confronté à de nouveaux défis : il doit adapter son approche et diversifier ses services, notamment en augmentant ses connaissances du marché, de la construction, des dispositions financières et légales. Claudine Speltz, présidente de la Chambre immobilière du Grand-Duché de Luxembourg, met l’accent sur la formation continue et surtout sur la nécessité pour l’agent immobilier de développer une plus grande écoute et empathie vis-à-vis de son client (page 62).
L’écoute et l’empathie. Un architecte parlait récemment de l’importance d’être proche des gens, de ceux pour qui il dessine et bâtit. De les écouter et de comprendre leurs besoins, leur personnalité, leurs rêves. Et ainsi de pouvoir concevoir une structure d’habitation en phase avec leur mode de vie et leurs aspirations.
Pour Christian Bauer, président de la Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie, les architectes ne doivent justement pas se cadenasser dans leur tour d’ivoire. Ils ne doivent pas se limiter à être des concepteurs ponctuels de projets. Ils participent à la création d’un environnement bâti de qualité (pages 6 ). Ils ont un rôle à jouer également en termes de pédagogie et d’analyse critique par rapport à ce qui se fait ou doit se faire. De par leur sensibilité et expérience, ils sont à même de transmettre au grand public, aux maîtres d’ouvrage et aux acteurs publics, un sens plus affiné des constructions, sur le plan de la fonctionnalité, de l’interactivité et de l’esthétique. Espérons que cette ‘culture du bâti’, que la Fondation souhaite promouvoir davantage à l’avenir, permette d’élaborer des bâtiments, des rues, des quartiers, des villes, des infrastructures en plus grande harmonie avec les hommes et la nature.

Paulo Lobo

rédacteur en chef
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu