Inscription à la newsletter :
Le 27 avril 2022
Communiqué de presse

Kulturfabrik Esch/Alzette

Première : La friche et l'architecte (Parkour II)

PREMIERE
Crédit photo : Nathalie Grenat
Les 27 et 28 avril, la Kulturfabrik présente la pièce "La friche et l'architecte (Parkour II)", un texte de Gérald Dumont, mis en scène par Nathalie Grenat (Compagnie du Théâtre K.) sous forme d'une émission de radio. Une proposition de réponse à la question : "Que se passe-t-il lorsqu’une friche industrielle se prépare à devenir un lieu d'espace urbain ?"
PREMIERE
Illustration  : Jean Chauvelot

Histoire collective, histoire d’un territoire

Il y a eu PARKOUR (Chronique d’un matricule), un texte de Gérald Dumont, mis en scène par Nathalie Grenat. Dans ce premier épisode, le journaliste radiophonique Jean-Pierre Moulte avait choisi de chroniquer l’histoire de Fathia B., brigadière dans le Val-de-Marne. Ce spectacle a été présenté au Théâtre Transversal durant le Festival d’Avignon Off en 2021. Au Luxembourg, le spectacle a été présenté sous forme de podcast, en partenariat avec la radio 100,7, en raison de la situation sanitaire.
En 2022, nous retrouvons JPM, toujours aussi truculent, pour un nouvel épisode, « La Friche et l’Architecte (PARKOUR II) ». Notre environnement habitable, nous l’aimons, nous le détestons mais jamais il ne nous indiffère. Il est comme cela aujourd’hui et que sera-t-il demain et qu’était-il hier ? Que se passe-t-il lorsqu’une friche industrielle se prépare à devenir un lieu d’espace urbain ? Enjeux climatiques, économiques, surpopulation, comment l’architecte fait-il face à la friche ? Dans ce nouvel opus de PARKOUR, nous découvrons la vision d’un monde rêvé, pour nous tous, par un architecte à la personnalité peu commune. Comment compose-t-il avec le politique, l’écologie et l’aménagement du territoire? Que deviennent les fantômes des anciens ouvriers et de leurs familles ? Quelles sont les contraintes, les anecdotes, les questions des futurs habitants de ce type d’habitat, en prise avec un monde en pleine transformation ?
Histoire collective, histoire d’un territoire. La grande Histoire toujours confrontée à la réalité de milliers d’autres histoires emplies d’humanité, faites de joies et de drames, d’espoirs et de désillusions.
Un texte mis en scène par Nathalie Grenat sous forme d’une émission de radio, où l’on assiste en direct à ce moment privilégié où le spectateur, seul, est invité dans une bulle radiophonique, à partager les tribulations d’un animateur.

Carnet de bord

Lors de plusieurs passages au Luxembourg, Nathalie Grenat et Gérald Dumont ont pu rencontrer plusieurs interlocuteurs et s’inspirer des témoignages des architectes Peter Swinnen (Belgique) et Philippe Nathan (Luxembourg), de la responsable du musée et appartement témoin de la « Cité Radieuse » de la Ville de Briey (oeuvre du Corbusier où 339 appartements ont été aménagés dans les années 1960), et aussi des ouvriers et familles qui ont vécu les grandes transformations d’un site, d’une friche en espace d’habitat urbain, au Luxembourg et dans la Vallée de la Fensch (rencontres avec l’équipe du Parc du haut-fourneau U4 d’Uckange, association MECILOR, FerroForum…). Toutes ces rencontres et témoignages ont nourri l’écriture de « La Friche et l’Architecte (Parkour II) ».

Le Théâtre K et la Kulturfabrik, une histoire qui dure…

La rencontre du Théâtre K avec la Kulturfabrik remonte à 2013 lors de la programmation du spectacle « Looking for Gaza - Oratorio Electro » à Esch-sur Alzette, écrit par Gérald Dumont et mis en scène par Nathalie Grenat. Après cela, une réelle collaboration artistique s’est mise en place avec la création de « 7 janvier(s) », texte de Caryl Ferey et Gérald Dumont, en 2016. A suivi « L’actu, j’en fais quoi ? », ateliers d’écriture et de dessins de presse avec le Escher Jugendhaus et le Lycée Bel-Val, proposés par Camille Besse (Causette, Marianne, L’Humanité Dimanche...) et Gérald Dumont. La Kulturfabrik a également coproduit « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes », le texte posthume de Charb adapté et joué par Gérald Dumont et mis en scène par Nathalie Grenat.
En avril 2019, puis en décembre 2020, Gérald Dumont était l’invité des WIP (Word in Progress, soirées littéraires) et After WIP, durant lesquels il a présenté des extraits du premier épisode de « Parkour (Chronique d’un matricule) », en partenariat avec la radio 100,7. En 2021/22, dans le cadre de « Esch2022, Capitale Européenne de la Culture », la Kulturfabrik devient le partenaire principal et co-producteur d’un nouveau Parkour (création 2022).

Le Théâtre K.

Le Théâtre K. a été créé en 1997 par Gérald Dumont, Alhoucin Djahra et Corinne Masiero pour créer le premier spectacle de la compagnie, « Délicatesse pour Mr Troll », d’après une nouvelle de Dino Buzzati. Travail d’adaptation, (Louis Aragon pour « Les cloches de Bâle« , Hervé Guibert pour « Des aveugles », James Hoog pour « Confessions d’un pêcheur justifié »), textes originaux et d’auteurs contemporains tels que Gérald Dumont, Luc Tartar, Xavier Morel, Jean-Pierre Levaray, Charb ou encore Caryl Ferey.
La ligne artistique de la compagnie a toujours fait une grande place à la musique avec Junior Cony [Bérurier Noir], Lénine Renaud, Checkpoint303 et ScMoCha.
Depuis plusieurs années, ses créations offrent une ouverture sur le monde avec des spectacles créés suite à des résidences à l’étranger ; la Chine pour « Taklamakan », le Sahel pour chroniques nomades d’un ratage, la Palestine pour « Looking for Gaza », le Brésil pour « Uma Maria, Um José » et l’Italie pour des spectacles pédagogiques.
Fort impliquée dans la transmission et la formation, la compagnie accompagne chaque création d’un partenariat de plusieurs mois avec des groupes de jeunes qui suivent l’élaboration du spectacle. Elle anime également de nombreux ateliers d’écritures. Les mises en scène sont de Gérald Dumont et de Nathalie Grenat.

Représentations à la Kulturfabrik


PREMIÈRE - TOUT PUBLIC : Mercredi 27 avril 2022 à 20h (Portes : 19.30)
SCOLAIRE : 28 avril à 14h30 (complet)
TARIF PLEIN
Prévente : 15€ + frais de prévente
Caisse du soir : 20€
TARIF REDUIT (jeunes, étudiants, demandeurs d’emploi..)
Prévente : 10€ + frais de prévente
Caisse du soir : 15€
TARIF PRO : 8€
Contact : herrade@kulturfabrik.lu
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu