Inscription à la newsletter :

06.10.2011

Economies d’énergie

Viessmann donne l’exemple avec le site d’Allendorf/Eder

Viessmann donne l’exemple avec le site d’Allendorf/Eder
Viessmann donne l’exemple avec le site d’Allendorf/Eder
Viessmann donne l’exemple avec le site d’Allendorf/Eder
Viessmann donne l’exemple avec le site d’Allendorf/Eder
Viessmann donne l’exemple avec le site d’Allendorf/Eder
Viessmann donne l’exemple avec le site d’Allendorf/Eder
Viessmann donne l’exemple avec le site d’Allendorf/Eder
Viessmann donne l’exemple avec le site d’Allendorf/Eder
Viessmann donne l’exemple avec le site d’Allendorf/Eder
Viessmann donne l’exemple avec le site d’Allendorf/Eder
Viessmann donne l’exemple avec le site d’Allendorf/Eder
À l’occasion de ses 10 ans au Luxembourg, la direction de Viessmann Luxembourg a organisé récemment une visite de presse du site d’Allendorf/Eder dans la Hesse (Allemagne). Wunnen a pu participer à ce voyage exclusif qui a permis de découvrir le siège central de Viessmann GmbH & Co, l’un des leaders fabricants dans le secteur du chauffage. A la pointe des technologies et de l’organisation de travail, le site occupe 4.500 salariés. La visite a mis à l’honneur plusieurs postes-clés du complexe : l’installation BIOFerm, le centre de formation, la chaufferie et l’usine de production. Des bâtiments qui s’inscrivent dans une même logique : la volonté de Viessmann de donner l’exemple en matière de réduction de la consommation énergétique.

Du biogaz par fermentation sèche

Située à proximité immédiate du complexe, la toute récente installation BioFerm permet d’effectuer une méthanisation avec un rendement énergétique élevé. Le biogaz est produit par fermentation sèche à partir de déchets biologiques, de débris provenant de l’entretien des paysages et de résidus organiques.
Les résidus organiques sont acheminés à l’usine par le biais d’une coopérative paysanne locale. Le biogaz dégagé dans cette installation alimente une machine à cogénération qui produit de l'énergie électrique par un générateur ainsi que de l'énergie thermique par ses pertes. Ces deux énergies sont complètement utilisées par le site de production qui se situe à environ 100 mètres de l'installation de biogaz.
L’installation BIOFerm s’inscrit dans le programme de développement durable de Viessmann « Efficiency Plus ».

Formation ciblée et continue

L’Académie Viessmann est une pièce maîtresse dans la stratégie de développement du groupe. Pour Viessmann, il est en effet fondamental d’offrir à ses clients le choix d’un installateur professionnel formé aux dernières techniques, fiable, au discours clair et aux conseils pertinents et ciblés. C’est pourquoi le fabricant s’est engagé depuis des années à concevoir, commercialiser et confier l’installation de ses matériels via un réseau de partenaires installateurs professionnels qui font l’objet d’une formation continue.
Une bonne partie de cette formation se déroule dans le centre de formation à Allendorf/Eder. L’Académie Viessmann s'adresse en première ligne aux chauffagistes, aux planificateurs, architectes, sociétés de construction de logements, ramoneurs et aux diverses institutions de formation technique. Chaque année, quelque 90 000 professionnels participent aux stages de formation continue de l’Académie.

Un centre de production fluide et lumineux

La visite a également permis de découvrir l’usine de production, impressionnante par son ampleur, sa luminosité et son organisation de travail hyper-fluide. L’usine est opérationnelle 24 heures sur 24, avec une rotation de 3x8 heures, pour une production moyenne de quelque 2.000 chaudières par jour (chaudières murales et au sol jusque 105 kW, brûleurs gaz et fioul, pompes à chaleur jusque 50 kW, régulations électroniques…).

Une chaufferie modèle

Le site industriel est desservi par une chaufferie d’un concept énergétique novateur. Dans un espace de grande envergure sont disposés des générateurs de chaleur toutes énergies, chacun représentant dans son domaine le nec plus ultra de la technologie actuelle de chauffage : des chaudières fioul et gaz à condensation, une centrale à cogénération fonctionnant au gaz, des chaudières pour biomasse, des pompes à chaleur, des installations héliothermiques et photovoltaïques. Avec cette chaufferie exemplaire, Viessmann entend privilégier l’efficacité énergétique et la substitution des énergies fossiles par les énergies renouvelables. A noter que Viessmann couvre lui-même la moitié de ses 7.000 tonnes de besoins en biomasse : des peupliers ont été plantés sur 200 hectares à proximité de l’usine pour être récoltés tous les trois ans et déchiquetés en plaquettes. Le rendement annuel par hectare de cette plantation représente l’équivalent de 5.000 litres de pétrole. Avec cette nouvelle chaufferie, Viessmann économise 12.090 tonnes de CO2 (de 39.000 tonnes à 26.910 tonnes) et 42 GWh d’énergie finale avec une consommation chutant de 105 à 63 GWh. Les résultats sont là: Viessmann a économisé 40 % d’énergie en rationalisant le recours aux énergies traditionnelles (22 % d’économies) et en faisant appel aux énergies de substitution (18 % d’économies).

Remise de chèque

La visite de presse s’est conclue par la remise d’un chèque de 2.000 euros à Guy Clees et son épouse, grands vainqueurs du concours organisé au printemps dernier par Viessmann Luxembourg sur son site web www.viessmann.lu.
Viessmann donne l’exemple avec le site d’Allendorf/Eder
Sur la photo, de gauche à droite : Günter Krings, directeur de Viessmann Luxembourg, Guy Clees et son épouse, vaiqueurs du concours, et François Simeon, ingénieur de vente, Viessmann Luxembourg.
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu