Inscription à la newsletter :

07.06.2022

Sindhu : l’amour des livres

Sindhu Satish Manepalli est une jeune blogueuse à succès d’origine indienne habitant au Luxembourg depuis quelques années. Son compte Instagram @fiftyshadesofsin nous a tapés dans l’œil et nous l’avons rencontrée pour une petite conversation amicale dans le cadre littéraire et douillet de la librairie Alinea.
Sindhu : l’amour des livres

Wunnen: Depuis combien de temps habitez-vous au Luxembourg ?
Sindhu: Je vis au Luxembourg depuis pratiquement cinq ans. J'ai quitté Seattle, aux États-Unis, pour m'installer au Luxembourg. Avant cela, j'étais à Mumbai, j'y suis née et j'y ai grandi. Puis je suis allée à Manchester en Angleterre pour mon master. Après mon mariage, mon mari et moi avons déménagé à Seattle. Par la suite, nous avons déménagé au Luxembourg, pour le travail.

Quel a été votre sentiment en arrivant au Luxembourg?
J'ai adoré. Dès mon arrivée, le Luxembourg m'a paru très accueillant avec son ambiance familiale et confortable. Il y de bonnes infrastructures, il y a tout ce dont vous avez besoin, et surtout des gens de tous les pays. 40 % de la population est constituée d'expatriés!
Il y a donc cette dualité petite ville/grande ville, et j'aime l'équilibre offert par le Luxembourg. Je l'aime et je l' ai aimé dès le premier jour. Je travaille au Kirchberg et j'habite tout près du centre, à Bonnevoie, un quartier vraiment cosmopolite et dynamique.

Quel est le sujet de votre Instagram ?
J'ai commencé il y a plusieurs années. Mon premier post remonte à environ 7 ou 8 ans. Je l'utilisais juste pour le plaisir, pour être honnête. Les voyages, les découvertes, les endroits. C'est génial d'avoir l'opportunité de rencontrer tant de gens intéressants au Luxembourg et en dehors. J'adore créer du contenu. J'aime prendre des photos, créer des stories, c’est donc pour moi un moyen de stimuler ma créativité.
J'ai un autre compte Instagram, dédié à une autre de mes passions : je suis également un coach de vie, j’apporte du soutien à ceux qui veulent retrouver un équilibre ou une hygiène de vie.

Quelle est votre relation avec le Luxembourg?
J’apprécie énormément son côté cosmopolite. Il y a énormément de liens avec la communauté internationale.
Lorsque j'ai déménagé, je ne m'attendais pas à rencontrer autant d'Indiens, et c'est une agréable surprise. Mon mari joue au cricket pour une équipe au Luxembourg. Il représente également le Luxembourg en tant qu'équipe de cricket au niveau international. Nous avons fait la connaissance de beaucoup d'Indiens par le biais de la communauté de cricket. Il y a un grand intérêt pour la culture indienne de la part des Luxembourgeois… J'ai beaucoup d'amis de toutes nationalités là où je travaille. Il y a quelques années, je suis allée en Inde avec deux collègues, une allemande et une australienne, et elles ont adoré !
Au Luxembourg, il y a une grande ouverture d'esprit pour les autres cultures. Je ne m'attendais pas à rencontrer autant d'expatriés, et je trouve cela merveilleux. Là où je travaille, environ 40 pays sont représentés. Le Luxembourg est l’un de ces endroits où l'on peut sentir battre le cœur du monde.

Que pendrez-vous de l’offre culturelle, vous qui avez vécu dans de si grandes villes?
Il y a de nombreux lieux culturels au Luxembourg, un très bon programme socio-culturel, on a la possibilité de sortir et de rencontrer des personnes de cultures différentes. Cette librairie Alinea est l’un de ces endroits qui me plaisent beaucoup. J'aime lire depuis que je suis enfant. C'est une bonne habitude que mes parents m'ont inculquée.
Mes goûts vont vers la littérature, la fiction, les livres de motivation. Je voudrais citer un livre de Robin Sharma « Le moine qui a vendu sa Ferrari » qui m’a beaucoup appris en matière de prise de conscience et d’attention à apporter au bien-être de ceux qui nous entourent. Un autre livre que j'ai lu et aimé c’est « les quarante règles de l'amour » de Elif Shafak, une auteure turque.

Qu’est-ce qui vous plaît dans le cadre de l’Alinea?
Cette librairie Alinea me rappelle beaucoup mon enfance et mon séjour à Manchester. J'aime lire à l'intérieur d'une librairie comme si je me sentais à la maison, mais en même temps comme installée dans un espace-temps séparé. Il y a une joie très distincte qui me vient quand je suis plongée dans un livre et que je n’ai à penser à rien d’autre dans le monde. Cette librairie est en plein centre de la ville, mais une fois que vous franchissez la porte, vous entrez dans un autre univers. Ces lieux dans lesquels les visiteurs ou les clients peuvent s'asseoir et rester tout le temps qu'ils veulent pour lire...
La librairie dispose de beaucoup de livres, de styles différents, des livres de recettes, des livres de motivation, de fiction, de voyage, des livres en anglais, des bandes dessinées et des livres de poche.
Et aucune pression n'est exercée sur le visiteur. On se sent comme à la maison, on peut rester le temps qu’on veut, s’asseoir dans un fauteuil ou un banc pour lire, et rester le temps qu'on veut. Ça fait du bien.

@fiftyshadesofsin
@lifecoachingwithsin
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu