Inscription à la newsletter :

08.12.2020

Communiqué de presse

Clervaux, Cité de l'image - la photographie à ciel ouvert

Saison photographique NORD 2020-2021

Ne raconte-t-on pas que le vent du nord apporte le changement ?
Son souffle froid annonce la nouvelle saison, l'arrivée de l'automne et, en même temps, la fin de l'été. Une transition météorologique qui est attendue avec impatience par les uns, les plus aventureux recherchant l'action après la canicule et l'accalmie estivale. Pour les autres, le même vent emporte le beau temps ainsi qu'une époque insouciante et légère. La « dolce vita » n'est-elle pas une expression et une invention des populations du Sud ?
Le vent du nord, aux humeurs mélancoliques pèse lourd sur les esprits sensibles. La lumière du jour diminue au profit de l'obscurité ; les ombres associées se prolongent et influencent effectivement le rythme de la nature et des hommes.
Et la terre du Nord ? Est-ce qu'elle reflète le visage de ce vent tant redouté ?
Dans toute bonne histoire, le protagoniste, errant dans son existence, ne s'oriente-t-il pas vers le Nord pour (re)trouver son chemin ? Cette affirmation contraste avec le sentiment romantique de l'entropie qui nait lorsque les premières feuilles tombent des arbres. Voilà donc à quoi ressemble la gloire ambiguë du vent frais au cours de son voyage. La position optimiste se défend, tout comme le contrepoint pessimiste. Et quelle est donc la conclusion ? Le Nord serait-il origine de contrastes et de contraires ?
Mais quelles sont donc ces pensées confuses ?
Le Nord est défini géographiquement. Il doit bien commencer quelque part et finir ailleurs ? L'endroit qui se rapproche le plus du terme est l'Arctique. Cependant, le regard depuis la région arctique doit forcément être dirigé vers le Sud. Cette affirmation ne confirme-t-elle pas que le Nord est une invention du Sud, car seul l'homme du Sud serait capable de viser le Nord ? Ces vues relatives sèment la confusion. L'humour doit s'interposer pour calmer les pensées troublées. Que le spectateur dirige simplement son regard vers ladite direction pour créer des perspectives nouvelles. Dans ce contexte, elles viennent toutes du NORD.
Photographes - Part I: Jeroen Hofman, Christian Aschman, Paolo Verzone, Evgenia Arbugaeva
Texte: A. Meyer, Clervaux - cité de l'image
www.clervauximage.lu
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu