Inscription à la newsletter :

30.03.2021

Communiqué de presse

concours Art in Situ OAI

Quand l'art est invité à dialoguer avec le Forum Das Vinci

L’Ordre des Architectes et des Ingénieurs-Conseils (OAI), en collaboration avec l’asbl da Vinci et l’asbl Art Contemporain, a dévoilé les lauréats du 1er concours Art In Situ OAI. Le prix ex-æquo a été attribué aux artistes Filip Markiewicz et Hisae Ikenaga.
Lancée en pleine pandémie, cette première édition du concours, qui se déroule sous le haut patronage de Sam Tanson, ministre de la Culture, a connu un beau succès, avec la remise de 19 dossiers de candidature, dont 17 ont été retenus.
Le jury s’est réuni le mercredi 3 mars 2021 sous la présidence de l’architecte Marie Lucas. La qualité artistique et plastique de tous les dossiers de candidature a impressionné les membres du jury, qui a noté avec satisfaction l’attention particulière qu’ils accordaient au dialogue avec l’architecture existante.
Dans sa décision en faveur de Filip Markiewicz, le jury souligne la démarche politique de sa proposition, en accord parfait avec son époque. Son installation "Klangkörper" (en français : corps de résonance) utilise l’architecture comme support pour une série de néons lumineux qui forment des mots pouvant être interprétés de manière politique et poétique à la fois. Le bâtiment endosse ainsi le rôle d’une caisse de résonance ou d’un synthétiseur qui se fait le porte-voix des problématiques esquissées par l’oeuvre. Les néons seront placés tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, de manière à intégrer l’art dans le tissu urbain tout en invitant les passants à venir découvrir le bâtiment.

Intitulé "Reproduction d’éléments", le travail de Hisae Ikenaga viendra s’ajouter à cette constellation dans une deuxième phase. L'artiste se concentrera sur les détails de l’architecture existante en attirant notre attention sur les multiples contraintes d’ordre technique et sécuritaire qui, dans la pratique, brident l’expression des architectes. De manière ludique, l’artiste projette de créer une panoplie de faux objets normés et de signalétiques imaginaires sorties tout droit d’un cahier des charges absurde. En jouant avec les codes et les conventions, son installation invite le spectateur à porter un regard décalé sur le bâtiment.
L’installation programmée au Forum da Vinci pour trois ans se fera en deux phases, avec un recoupement de 18 mois des deux oeuvres. La période d’exposition permettra aux deux lauréats de bénéficier d’une présentation individuelle. Le projet de Filip Markiewicz verra donc le jour avant cet été, tandis que l’intervention d’Hisae Ikenaga sera visible à partir de fin 2022.
Le projet Art in Situ OAI s’inscrit dans une campagne plus large de sensibilisation visant à mieux intégrer de manière créative l’art dans la construction et l’espace public, notamment par le secteur public en application de la législation à ce sujet.
Pierre Hurt, directeur de l’OAI, a rappelé que le secteur culturel a été particulièrement impacté par la crise sanitaire. "Le COVID-19 a mis clairement en évidence la nécessité de la culture pour notre vivre-ensemble. Il est essentiel de mettre en place des mesures pour soutenir la création artistique. C’est la culture qui nous rapproche !"
L'objectif de ce 1er concours Art In Situ OAI est d’accueillir au siège OAI Forum da Vinci de manière temporaire une installation oeuvre artistique en accord avec le site.L’OAI s’engage à payer la production du projet sélectionné et le
cachet de l’artiste. Le montant du prix ART In Situ OAI est de 10 000 TTC par lauréat. La pièce restera propriété de l’artiste et ce dernier la retrouvera après le démontage de l’installation. Durant la période d’exposition, l’artiste sélectionné(e) s’engage également à réaliser une série de deux conférences ou autres manifestations en lien avec sa démarche, l’oeuvre et la problématique de l’ InSitu Le processus de création et l’oeuvre seront documentés par un film et une publication (print et online).
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu