Inscription à la newsletter :

15.07.2011

Beauté et efficacité énergétique

Le pari gagnant de Vertigo

Le pari gagnant de Vertigo
Communiqué de presse
Les qualités de Vertigo ont fait une nouvelle conquête ! Le cabinet d’avocats AMMC Law est sur le point de quitter les locaux qu’il occupe avenue Marie-Thérèse depuis trois ans, pour emménager dans le bâtiment Polaris de Vertigo. L’an dernier, ce cabinet en forte croissance s’est trouvé confronté à un problème d’espace. Les avocats ont cherché sans succès dans le centre-ville. Le Kirchberg est trop institutionnel et trop impersonnel à leurs yeux. C’est finalement à la Cloche d’Or qu’AMMC Law va établir ses nouveaux locaux, au sein de l’ensemble Vertigo, qui totalise 24 300 mètres carrés de bureaux répartis sur deux bâtiments de quatre niveaux chacun, Polaris (15 900 m²) et Naos (8 400 m²). L’architecture privilégie les surfaces vitrées propres à garantir le maximum de lumière naturelle. L’aménagement intérieur haut de gamme permet un excellent ratio d’occupation, tandis que l’atrium couvert transmet son énergie au hall d’accueil et aux espaces de bureaux.
« Nous avons été immédiatement séduits, un véritable coup de foudre, se souvient Marjorie Allo, partner d’AMMC Law. L’architecture est hors norme, à l’intérieur comme à l’extérieur. L’atrium est fabuleux et son atmosphère particulière se communique aux espaces de bureaux. La luminosité, le choix des matériaux, les contrastes des bois, le cachet particulier de cet ensemble en fait à nos yeux l’une des plus belles réalisations architecturales de Luxembourg Ville. » Mais la beauté, si elle est importante, n’est pas tout, loin s’en faut. L’immeuble est également certifié Haute Qualité Environnementale (HQE), un label qui assure aux occupants que les techniques mises en œuvre sont efficaces, sur le plan énergétique en particulier. La démarche HQE vise à améliorer la qualité environnementale des bâtiments, c’est-à-dire à offrir des ouvrages sains et confortables dont les impacts sur l’environnement, évalués sur l’ensemble du cycle de vie, sont les plus maîtrisés possibles. C’est une démarche d’optimisation multicritère qui s’appuie sur une donnée fondamentale : un bâtiment doit avant tout répondre à un usage et assurer un cadre de vie adéquat à ses utilisateurs. Les immeubles sont conçus, construits et dirigés de manière à posséder toutes les qualités esthétiques, techniques, fonctionnelles et écologiques. Vertigo est doté de systèmes de récupération de chaleur et de récupération des eaux de pluie, l’isolation des murs est optimisée, les fenêtres sont protégées… Résultat, les charges sont mieux maîtrisées. « Nous avons déjà le retour d’un locataire, qui est là depuis un an. Pour le moment il semble que les charges sont encore plus raisonnables (2,50 euros) qu’annoncées (3,10 euros) », explique Nicolas Billen, directeur Letting & Sales d’Allfin, le concepteur du Vertigo.
La démarche HQE dans son ensemble représente certes des économies non négligeables, mais elle est plus généralement la marque d’entreprises conscientes des enjeux globaux auxquels notre génération est confrontée. À ce titre, AMMC Law envisage de communiquer sur cet aspect du bâtiment lors de l’annonce de son déménagement. Le cabinet doit prendre possession cet été d’un plateau de 1 000 mètres carrés, au sein duquel l’espace est très facile à moduler. Tous les bureaux ont une vue sur l’extérieur. Un espace de vie sera également agencé à l’intérieur des locaux. Enfin, deux bulles en verre prendront place au milieu du plateau afin de faciliter la communication entre avocats ayant l’habitude de travailler seuls, portes fermées. La répartition des bureaux sur deux étages dans leurs précédents locaux avait entraîné une réelle dégradation de la communication entre les collaborateurs, situation à laquelle Vertigo mettra un terme. « Les conditions de travail de nos avocats sont l’élément clé de notre démarche, insiste Christophe Maillard, partner d’AMMC Law, car nous sommes amenés à assurer des horaires extensibles. » Le centre-ville avait à cet égard l’avantage majeur de proposer tous les commerces à portée de main. Vertigo prendra le relais efficacement, la construction d’un pavillon dédié aux services étant prévue pour l’ensemble des occupants de Naos et Polaris.
Sur le plan géographique, le quartier de la Cloche d’Or devient un pôle essentiel de Luxembourg. Il se situe à un noeud de circulation, qu’il s’agisse des autoroutes vers la France, l’Allemagne et la Belgique, de l’accès à la gare ferroviaire ou encore à l’aéroport, tout en conservant, grâce aux nombreux espaces verts, un aspect naturel. Enfin, sur le plan financier, les prix de l’immobilier y sont encore raisonnables comparés à ceux du centre-ville ou du Kirchberg. La Cloche d’Or a déjà conquis de grands noms de la place, tels que la Commission européenne et le Parlement européen, PriceWaterhouseCoopers, ING et la Banque Degroof.
Vertigo a déjà séduit plusieurs entreprises, notamment Bank of New York Mellon et Alliance Bernstein. Beauté intérieure et extérieure, quartier en pointe, voisins prestigieux, Marjorie Allo et Christophe Maillard ont également été convaincus par Vertigo au point de souscrire un bail de neuf ans.
Conceptrice et gérante de Vertigo, la société Allfin a choisi de s’y installer aussi, ce qui constitue un ultime avantage pour les occupants, car leur administration quotidienne en est facilitée.
Spécialisée dans le développement d'immeubles de bureaux de standing, retail et résidentiel, Allfin S.A. et sa filiale luxembourgeoise Allfin Lux S.A., ont fondé leur réussite sur un savoir-faire parfaitement maîtrisé choisissant des « prime locations », offrant une architecture attractive et durable avec des finitions de haute qualité afin de satisfaire les besoins des investisseurs internationaux.
Courtiers en immobilier, Property Partners et Jones Lang LaSalle sont chargés de la commercialisation de Vertigo (www.vertigo-lux.lu).
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu