Inscription à la newsletter :

09.06.2021

La Villa Vauban rouvre et veut attirer tous les publics

[lead]
Le 5 juin dernier, la Villa Vauban a rouvert ses portes au public après divers travaux de réaménagement et de maintenance technique. Une parenthèse qui a été mise à profit par l’institution pour revoir l’utilisation des espaces intérieurs. Si le bâtiment historique continuera d’accueillir des expositions temporaires, l’aile contemporaine est désormais dévouée à une exposition permanente, intitulée « Une promenade à travers l’art. Peintures et sculptures européennes, 17e–19e siècles ». Cette exposition ambitieuse intègre les collections de la Ville de Luxembourg qu’elle a reçues au 19e siècle sous forme de donations, de la part de Jean-Pierre Pescatore, Léon Lippmann et Eugénie Dutreux-Pescatore. Ces ensembles, constitués essentiellement de peintures à l’huile, reflètent le désir de représentation de la grande bourgeoisie de l’époque ainsi que le caractère éclectique des collections. Aujourd’hui, ce legs considérable est complété par des acquisitions et des dons.
Tout au début du parcours, une projection vidéo immersive nous invite à plonger de façon virtuelle à l’intérieur des œuvres. On s’engage ensuite, à travers les différentes salles, dans un parcours riche en émotions et ponctué de plusieurs chefs-d’œuvre classiques. La scénographie est claire, toujours lisible, grâce au travail sur la signalétique, la couleur des cimaises, l’éclairage et l’agencement des tableaux. La confrontation avec l’œuvre peut ainsi se faire franchement, dans un face-à-face direct avec la matière, la texture et la couleur. Cette mise en scène précise et simple à la fois s’inscrit dans la volonté de la Villa Vauban « d’être un musée pour tous qui abaisse les barrières et permet à chacun de prendre plaisir à l’art.
Sereinement, doucement, goulument, on déambule d’un point de vue à l’autre, savourant un mélange étourdissant de paysages, portraits, scènes de genre ou natures mortes. Sans oublier les magnifiques marines françaises du 19e siècle regroupées sous le thème « si proche de la mer ».
La nouvelle exposition est accompagnée d’un très beau catalogue de 176 pages « Une promenade à travers l’art ». Une documentation précieuse sur ces 300 ans d’histoire de l’art européen qui trouvent en la Villa Vauban un écrin splendide.
Le parcours intègre un hommage temporaire à l’artiste luxembourgeois François Gilles (1914-1997), à travers une mosaïque monumentale – un don de la BIL –, qui orne le vaste mur du couloir au sous-sol de l’extension. De plus, une quinzaine d’œuvres sont exposées temporairement dans une salle adjacente.
Au niveau du jardin de la Villa, le public peut également admirer, depuis le 27 avril et jusqu’au 12 septembre, l’installation « Les paysages du Kairos » des artistes Dominique Auerbacher et Holger Trülzsch. Cette réflexion sur le paysage s’inscrit dans le cadre du 8e Mois européen de la photographie.
www.villavauban.lu
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu