Inscription à la newsletter :

10.02.2022

Communiqué de presse

La Möllerei et la Massenoire à Belval serviront pour Esch2022


(de g. à dr.) Georges Mischo, François Bausch, Sam Tanson, Daniela Di Santo, Nancy Braun
Photo: Fonds Belval
Remise symbolique des clés des bâtiments de la Möllerei et de la Massenoire dans le cadre de la réalisation d’infrastructures et aménagements pour «Esch2022» à Belval (09.02.2022)
Communiqué par : ministère de la Mobilité et des Travaux publics / ministère de la Culture


En date du 9 février 2022, à Belval, François Bausch, Vice-Premier ministre, ministre en charge des bâtiments publics, et Sam Tanson, ministre de la Culture, ont visité les bâtiments de la Möllerei et de la Massenoire aménagés et restaurés dans le cadre d’ «Esch2022, Capitale européenne de la Culture».

La Möllerei et la Massenoire font partie des infrastructures et aménagements réalisés pour «Esch2022, Capitale européenne de la Culture». Les lieux retenus pour cet évènement sont principalement situés sur la terrasse des hauts fourneaux qui regroupe plusieurs espaces, bâtiments contemporains et éléments du patrimoine industriel, permettant ainsi de ventiler la programmation culturelle et artistique de Esch2022. Déclinée sur les bâtiments Möllerei et Massenoire, cette dernière noue un lien entre le passé, le présent et le futur en explorant les thématiques de l’art, de la technologie, de la science et de la société par le biais des quatre expositions qui investiront les localités. La réaffectation de ces témoins de notre passé industriel en centres de culture permet non seulement de préserver leurs aspects historiques, mais de les mettre en valeur et les faire revivre avec un nouvel éclat.

La Möllerei


Construite en 1910, la Möllerei était utilisée pour stocker le minerai et le coke. Elle a fait l’objet d’une transformation profonde entre 1965 et 1970. Elle n’est plus en service depuis l’arrêt du dernier haut-fourneau en 1997 et se trouve inscrite depuis 2000 à l’inventaire supplémentaire des monuments nationaux.
Suivant le scénario de conservation des «monuments dans la cité», retenu en 2005 pour la conservation et la mise en valeur des hauts-fourneaux, les huit premières travées ont été conservées dont sept avec leurs silos et leurs équipements afin de documenter le fonctionnement du haut-fourneau A. C’est ce bâtiment qui s’appelle aujourd’hui Möllerei.
Sa partie Nord a été vidée de ses équipements afin de pouvoir accueillir la bibliothèque universitaire − la Maison du livre ou Luxembourg Learning Centre − inaugurée en septembre 2018.

Un nouvel espace culturel


La Möllerei accueille aujourd’hui la manifestation phare de «Esch2022, Capitale européenne de la Culture», le projet «Digital Spaces», et permettra la concrétisation des fonctions suivantes:
Exposer: les «expositions» du «Digital Space» ne sont pas réalisées selon les modes classiques (vitrines, accrochages, etc.) mais grâce à toute une structure digitale (projecteurs, écrans LED, différentes installations lumineuses);
Expérimenter et inventer: le «Digital Space» n’a pas seulement vocation à impressionner par des nouvelles formes d’exposition, mais aussi d’inciter à créer;
Représenter: musique, théâtre et arts performatifs. Le «Digital Space», avec sa vocation transmédia est l’incubateur de nouvelles formes culturelles. Remix entre les genres classiques;
Éduquer: le «Digital Space» peut, avec sa flexibilité et ses contenus, servir de nouvelle source d’information et d’éducation.
La démarche architecturale s’est basée sur deux grands principes d’intervention: d’une part la conservation du bâtiment, de sa structure et de ses équipements, et d’autre part des aménagements ponctuels, clairement identifiables en tant que nouveaux éléments contemporains approuvés par le Service des sites et monuments nationaux.

La Massenoire


Le bâtiment de la Massenoire appartient aux vestiges industriels du site. Mis en service en 1965, il abritait jadis divers équipements servant à la fabrication de la masse de bouchage du trou de coulée du haut-fourneau, appelée masse noire. Sur son prolongement latéral, la halle comporte à l’extérieur une partie couverte qui servait d’abri à des séchoirs de poches à fonte.
Jusqu’à ce jour, le bâtiment était revalorisé et réaffecté à la fonction d’information, d’exposition et de point d’accueil et de départ pour les visites de la Cité des sciences, de la recherche et de l’innovation ainsi que des hauts-fourneaux. Pour l’année culturelle, l’édifice a été vidé et réaménagé en un lieu adaptable et multifonctionnel pour satisfaire aux besoins des activités et manifestations culturelles de Esch2022.
La Massenoire a été très peu transformée et frappe par son intérieur à caractère industriel, brut et imparfait; l’espace contient encore des silos ainsi qu’un pont roulant qui ont été conservés.
Photo: (de g. à dr.) Georges Mischo, bourgmestre de la Ville d’Esch, président de l’ASBL Esch2022 ; François Bausch, Vice-Premier ministre, ministre de la Mobilité et des Travaux publics ; Sam Tanson, ministre de la Culture ; Daniela Di Santo, directeur du Fonds Belval ; Nancy Braun, directeur général ESCH2022. Photo: Fonds Belval
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu