Inscription à la newsletter :

04.06.2010

IFSB : Conférence sur les bâtiments à énergie positive

IFSB : Conférence sur les bâtiments à énergie positive
Bruno Renders, directeur de l'IFSB
Cedric Vetillart, Utopies
Alexandre Bertrand, CRP Henri Tudor
IFSB : Conférence sur les bâtiments à énergie positive
Frank Minette, CRP Henri Tudor

Le vendredi 4 juin, l’Institut de formation sectoriel du bâtiment (IFSB) a organisé une conférence sur le thème « Vers des bâtiments à énergie positive… », réunissant des professionnels du secteur de la construction, des artisans, des architectes, des ingénieurs, des bureaux de conseil et des représentants communaux. La conférence a permis de mieux comprendre le défi pour les années à venir, qui est celui d’accroître considérablement les niveaux de performance énergétique des bâtiments.
La définition d'un bâtiment à énergie positive est la suivante: c'est un bâtiment qui, grâce à l’utilisation des énergies renouvelables, produit plus d’énergie (électricité ou chaleur) qu’il n’en consomme pour son fonctionnement. Après les bâtiments à basse consommation d’énergie, les bâtiments à énergie positive sont clairement le trend amorcé par le marché et les réglementations à venir.
Devant l’auditoire se sont succédé au pupitre Bruno Renders, directeur de l’IFSB; Cédric Vétillart, pour le cabinet de conseil Utopies; Alexandre Bertrand et Frank Minette, pour le Centre de ressources des technologies pour l’environnement (Centre de recherche public Henri Tudor).
La conférence s’est conclue par une visite au Château de Bettembourg de l’exposition de matériels et solutions techniques.

Construction d’un bâtiment à énergie positive à Bettembourg


Bruno Renders a pointé l’actualité et l’urgence de la thématique, étant donné que la nouvelle directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments, adoptée le 19 mai par le Parlement européen, établit que d’ici 2020, tous les bâtiments neufs devront être à consommation d’énergie quasi nulle. La quantité minime d’énergie requise devra être couverte dans une large mesure par des sources renouvelables. A noter que la réglementation s'appliquera dès 2018 pour tous les bâtiments publics.
Dans cette optique, Bruno Renders a présenté le projet DECID (développement d’un ensemble constructif innovant et durable), qui se cristallisera autour de la construction d’un nouveau bâtiment à proximité immédiate de l’IFSB, dans la z.i. du Krakelshaff à Bettembourg. Préfigurant le bâtiment de 2020, cet immeuble à énergie positive se présentera comme un laboratoire prospectif de la construction durable luxembourgeoise; il sera associé à une grande multifonctionnalité, à des technologies innovantes et rationnelles et à des visées pédagogiques. Objectif principal : intégrer des compétences et contribuer à ce que, en moins de 10 ans, les acteurs de la construction soient capables de mettre sur pied des bâtiments à énergie positive qui soient, non seulement respectueux de l’environnement, mais également confortables, fonctionnels et à prix accessibles.

Des enjeux stratégiques pour les entreprises


Cédric Vétillart, porte-parole du cabinet de conseil Utopies, spécialisé dans le développement durable, a fait un tour d’horizon européen des bâtiments zéro énergie ou à énergie positive. En France, dans la foulée du Grenelle de l’environnement, différents projets ont vu le jour, basés sur le concept de bâtiment à énergie positive (BEPOS) : la Tour Elithis, le Green Office de Bouygues Immobilier, la maison Gaia de l’atelier Pascal Gontier. Ces exemples ont été précurseurs de la réglementation et ont constitué un champ ouvert pour de nombreuses innovations technologiques. Mais ils ont également montré les limites de l’approche quand elle vise exclusivement la création de « boîtes technologiques » performantes.
Cédric Vétillart a également évoqué d’autres concepts émergents tels que le bâtiment à zéro énergie fossile, le bâtiment à zéro énergie grise ou encore le bâtiment santé positive, qui essaient de donner une vision plus englobante de l’impact d’un bâtiment sur l’environnement. Le site www.constructiondurable.com donne des informations précises sur les enjeux économiques et stratégiques de la construction durable pour les entreprises en général et les acteurs de la construction en particulier.

L’énergie solaire a le vent en poupe également au Luxembourg


Alexandre Bertrand (Centre de ressources des technologies pour l’environnement) a brièvement rappelé les formations proposées par le CRP Henri Tudor dans le domaine de la construction durable, consultables sur www.sitec.lu . Il a ensuite détaillé les progrès technologiques liés à la climatisation solaire et leurs applications actuelles.
Enfin, Frank Minette a donné un aperçu sur les technologies basées sur l’énergie solaire et leur pertinence dans la région du Luxembourg. Il a notamment évoqué la question de l’amortissement d’une installation photovoltaïque et d’une installation solaire thermique. Il a conclu en délinéant les contours du projet PV-Lab (Photovoltaic Laboratory), qui a pour objectifs, entre autres, de mesurer les performances des panneaux photovoltaïques sous des conditions climatologiques réelles.

www.ifsb.lu
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu